Mesure de pression artérielle

Quelle est l’importance de la pression artérielle chez l’animal ?
 
Le maintient de la pression artérielle permet l’irrigation correcte des organes du corps.
 
Une insuffisance par bas débit cardiaque (hypo-perfusion, hypotension) va conduire à un mauvais fonctionnement des organes vitaux (reins, foie, cerveau, poumons, etc..)
 
A l’opposé, une pression artérielle trop élevée (hypertension) va causer des dommages à certains organes, pouvant causer une dysfonction sévère voire définitive. Par exemple : Les yeux peuvent être endommagés (cécité causé par un décollement de la rétine suite à des hémorragies des artères hypertendues). Les reins sont également un organe cible très sensible à une surcharge de pression. L’hypertension artérielle cause des lésions glomérulaires pouvant conduire à une insuffisance rénale. Le cœur, en tant qu’organe responsable de la circulation, souffre également des surcharges de pression dans le système circulatoire, et des modifications locales (hypertrophie) ou fonctionnelles (arythmies) peuvent survenir. Des saignements (hémorragies) peuvent également arriver suite à une course par exemple (Epistaxis, saignements dans le système nerveux central avec troubles neurologiques, etc..)
 
 
Dans quelle mesure doit on contrôler la pression artérielle ?
 

Lors d’un contrôle de santé de routine, l’établissement de valeur normale de pression artérielle pour un animal est aussi important qu’un contrôle sanguin.
 
Dans toutes les maladies ayant une incidence sur la pression sanguine, comme : Insuffisance rénale, problèmes de thyroïde, maladie de Cushing, diabète, problèmes cardiaques ou vasculaires, problèmes hépatiques, tumeur (lymphome)
 
Lors de symptômes cliniques d’une hypertension artérielle (décollement de rétine, vaisseaux rétiniens dilatés, apparition subite de problèmes neurologiques, de cécité, etc..)
 
Lors de symptômes d’hypoperfusion périphérique (choc, augmentation du temps de remplissage des capillaires, muqueuses pâles, pouls faible, extrémités froides, etc..)
 
Pendant la surveillance d’une anesthésie, elle est également systématiquement contrôlée et nous aide à évaluer en continue l'état de l'animal pendant la chirurgie.
 
Et enfin, en traitement d’urgence.